Le texte a le même poids que le graphisme. Il est important. L’œil est attiré par l’étoile qui suggère déjà le contexte et le lecteur devient curieux si ses impressions ont des raisons d’être. Bien sûr il a envie tout de suite de vérifier cela, commençant sa lecture à partir du triangle supérieur de l’étoile. Les mots sont reconnaissables… s’écrivent dans un nouveau texte (entre-lignes ?) qui sort de la perception primaire. L’étoile c’est une composition des triangles – comme la composition des phrases qui peuvent prendre une triple dimension.

Irena Barbier

Titre : Etoile
Texte : Fabien Fernier
Taille: cm (50.50)

<-- -->